29 septembre 2005

Le poids du métier

Arbeit macht frei ? Le travail rend libre ? Douce ironie !

Soyons honnêtes, le travail est une charge.

Alors, quand on peut avoir une dé-charge... c'est tout bon !

Et bien c'est le cas pour le prof, oh, pas une décharge totale, seulement une demi-décharge, à l'essai !

La différence ? 9 heures de cours en moinS. (Prononcer le S à la fin, à la guyanaise) 9 heures en moinS ? Mais, mais, et le reste du temps ? Hein ? C'est tout de même nos sous qui payent les fonctionnaires, mazette. Rassurez-vous, chers concitoyens, la demi-décharge, c'est pas du temps libre pour flaner sur la plage, arpenter les layons, naviguer sur les criques.

Non ! Deux versions différentes à se sujet :

- au collège, le bruit qui court au sujet de la demi-décharge, c'est : "Monsieur W. va jouer aux échecs maintenant..."

- la 2ème, plus proche de la réalité : maintenant, je coordonne...

Hé hé, tout un programme !

En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'une demi-décharge, ça allège ! Le travail rend libre ? Mouais, en un sens, le travail libère.... du temps libre...

Posté par herxav à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2005

Du neuf à la maison

Si Kourou évolue, notre environnement aussi... La maison et autour.

D'abord autour : l'évolution, c'est qu'il y a pas d'évolution : avant, le service des encombrants passait nous désencombrer la rue régulièrement, maintenant, ce n'est plus régulier ! S'il n'y avait que les feuilles de palmier, le gazon tondu, les branches coupées, ça irait ! Ce qui fait moins chic, c'est les détritus, les vieux frigidaires, les étagères nazes. Pas de photo, car c'est pas beau. De guerre lasse, un riverain excédé met le feu de temps en temps au gros tas d'ordure : je suis passé ce matin à 6 heures devant un feu de rue, exhalaisons nauséabondes de l'aurore ! C'est qu'on habite pas un quartier riche ! Pas de piscine, pas de conseiller municipal, pas de VIP, que de la France pas blanche, celle qui mérite de vivre avec ses déchets.

Bon, c'est pas encore la décharge, et puis maintenant ya un côté campagne en sus : notre quartier se lance dans la volaille ! Jamais vu autant de poules et de dindes traîner dans les rues depuis depuis ! Les plus sonores, c'est les dindes ! Et leur frousse ! Il suffit d'un cri ou d'un bruit fort, ça y est elles gloussent, et vous savez, quand les dindes gloussent, c'est toujours par saccades... Et quand une dinde glousse, les voisines de l'imiter, bref, c'est la glousserie générale dans le quartier , et quand le bonimenteur passe et crie CRE-VETTES, que les sectes glorifient dieu avec forces djembés, on se croirait pas dans la ville spatiale, le port européen de l'espace !...

Le changement dans la maison. Ya les projets, évoqués, rêvés, pas encore réalisés, la peinture sur les murs, les graviers à rajouter sur le chemin envahit par l'herbe, le toit à réparer quand il pleut trop fort, la boîte à lettres à sceller dans le mur pour pas se la faire embarquer, la sonnerie à réparer, tout ça pas encore fait faute de....

Mais il y aussi ces moments forts où le dire rejoint le faire. Ca c'est passé rue Dali : nul n'ignore que Kourou est une ville équatoriale, que la température ne descend au-dessous de 30° que la nuit, qu'il fait donc chaud pendant la journée. A l'intérieur, nous utilisons parfois les ventilateurs, qui brassent en fait l'air chaud. Ca fait du vent, mais ça ne rafraîchit pas trop. On avait bien des clims, mais  des anciens modèles, des qui font du bruit comme des groupes électrogènes ou des avions au décollage sauf qu'ils ne décollent pas. On ne les utilisait pas, et dans la plupart des pièces on les a enlevées pour que la lumière entre plus dans les pièces, et le vent aussi. Mais là, on est passé au XXI siècle, avec le split. C'est de la clim, mais c'est silencieux, et ça marche au thermostat, quand la température désirée est atteinte, ça s'arrête. Heritina n'était pas trop pour, ça rend malade, elle disait, ça pollue l'univers. Alors on a pris de la clim propre, c'est plus durable. Et on a pas équipé toutes les pièces : pas la chambre, en tout cas, le bureau seulement, l'endroit où on claviote, là où on pense, oui mesdames messieurs, car on pense, rue dali, ça consomme des calories, et ça fait de la chaleur, c'est physique. Et maintenant c'est installé. Oh, on ne met pas la température à 25°, ça serait trop froid ! Il suffit de mettre un tout petit peu en dessous de la température environnante, et le confort est assuré. C'est réglé sur 28°, et on dirait un frigidaire quand on rentre dedans de l'extérieur, quand on en sort, on dirait qu'on rentre au sauna. Alors, ça évolue chez nous !

Bientôt, je vais réparer le

Posté par herxav à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Il y a des matinées comme ça...

On se lève. On saute du lit. On saute sur les vélos. On file à la boulangerie. Détour chez le chinois. Puis....

Direction plage... pour prendre le petit déjeuner !!! Et plonger dans la mer. Et profiter d'être seuls sur la plage.

imgp3239 imgp3236 imgp3249 imgp3258 imgp3254 imgp3237 285c 7de3 971d

Posté par herxav à 01:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 septembre 2005

Les saisons passent. L'horloge continue de tourner. La nuit tombe. Le jour se lève. Ca y est, en Guyane, il ne pleut plus. En relisant les notes précédentes, cela paraît presque irréel.

Nous sommes rentrés depuis trois semaines (déjà !!), et le ciel est constamment resté dans le bleu du jour ou le noir scintillant des nuits étoilées. Les plantes demandent constamment à être arrosées. Les pêcheurs ont à nouveau sorti leurs filets. La saison sèche est bien entamée, il n'y a pas de doute. Les nouveaux arrivants dans le département ont chaud. Ils sont nombreux cette année, on dirait. Au marché ou en promenade à la plage, ceux qui sont partis ont laissé leur souvenir. Le visage de Kourou city ne cessera donc jamais de muer.

Posté par herxav à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

R.a.s.

Un mois bientôt depuis la nouvelle année scolaire. Du concret dans l'introduction des jeux d'échecs dans les écoles en Guyane. Professionnellement, ça bouge pour xav. Quant à Titine, la période des inscriptions en cours de peinture est passée. Moments d'activités intenses ces dernières semaines... comme l'année dernière.

Posté par herxav à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2005

Rentrée 2005

On ne parle que de ça : la rentrée ! Nous voila donc de retour de force chez nous. Arghhh si seulement on avait encore un mois..... et encore un autre mois..... et... et... et... Ceci dit, après deux mois en vadrouille sur cinq pays, avec comme pied-à-terre nos sacs à dos, nous sommes bien contents de retrouver notre Guyane chérie, notre maison, notre chat et nos plantes....

Nous sommes arrivés le 31 aout vers 23h. Sans transition, le boulot a repris aussitôt le lendemain matin pour xav (sic!). Depuis, c'est la course pour refaire "tourner la machine" de la maison. Pas de détails. A vous d'imaginer dans quel état peut être une maison fermée depuis deux mois. Maintenant que nous commençons à y voir plus clair dans notre jungle rue Dali, on peut reprendre nos correspondances. Non pas qu'on va reprendre l'avion (hu hu), mais nous allons pouvoir nous remettre sérieusement à pianoter devant notre ordinateur pour vous raconter la suite de notre traversée de l'Amérique centrale.

Nous n'avions pas pu vous écrire depuis que nous étions USA. Pas moyen de se connecter dans le pays au top des nouvelles technologies.... quel comble !! On ne se moque pas de vous, mais en fait, on était la plupart du temps dans des parcs nationaux, entre déserts, geysers, ours et bisons, etc... donc imaginez un peu...

Allez, on arrête les blabla, on se retrouve dans la rubrique "été"... comme ça en plus, on aura encore de temps à autre l'impression d'être toujours en vacances....

Posté par herxav à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]