Après les longues semaines grises et pluvieuses depuis fin novembre, le retour des beaux jours était attendu avec impatience... même si depuis le début de la saison des pluies la température n'est pas descendue en dessous de 25°, au moment du petit été de mars, le roi soleil fait en Guyane le même effet que ce qui se passe au printemps dans les pays froids : les oiseaux gazouillent à nouveau, les peaux reprennent vie et couleur, la bonne humeur s'accentue encore plus, on ne se plaint plus de l'humidité mais de la chaleur quelque peu oubliée... 

Le petit été de mars guyanais. Quéssako ?

En gros, c'est une pause d'on ne sait trop combien de temps dans la saison des pluies, qui, elle, s'étend de décembre à juillet. Généralement, ce retour en force du soleil (ou, si vous préférez, ce demi sommeil des averses) se passe au mois de mars (pendant quinze jours plus ou moins, mais peut parfois durer jusqu'à deux mois...). La pluie ne s'arrête pas définitivement le temps du petit été de mars, mais le soleil exhibe plus souvent ses rayons et les gouttes se font plus rares.

Cette année, nous avons eu un début de saison de pluie très abondant, depuis fin novembre. Et le petit été de mars qui a commencé vers la mi février est vécu comme une vraie rupture. Nous y sommes encore actuellement. On verra bien combien de temps ça va durer cette fois-ci. En attendant le retour des jours gris, nous profitons un max dès que nous en avons le temps : marches, plages, forêt, canoë, carbets, bivouacs... voilà cinq ans que nous sommes en Guyane, nous n'avons pas encore fini d'en découvrir !!

RDV très prochainement pour de nouvelles escapades, dans la rubrique "le temps d'un week-end"...