16 mars 2006

Ballade du côté de Petit Saut

Dimanche 12 mars. 

Pour ce week-end, nous avons programmé une sortie rando à l'extrême Est de la Guyane, sur un inselberg en pleine forêt (on vous donnera plus de détails le moment venu). De Kourou, ça fait assez loin. Voici notre projet de base : samedi, journée à Saint-George (frontière Est de la Guyane) et Oyapock (côté Brésil), et dimanche, journée à l'aventure à la recherche du sentier de l'inselberg. A force de chercher des renseignements un peu plus précis sur l'inselberg en question(via internet), samedi, on n'a pas réussi à partir. Trainasser, tourner en rond est, en ce moment, très à la mode chez nous. Dimanche, rebelote ! Au réveil, une méga trombe de pluie nous fait passer une longue grasse matinée... Le temps passe et finalement, on renonce à notre "projet inselberg" : ça nous fera faire trop de route pour un coin qu'il se peut qu'on ne trouve même pas !! Alors, pour profiter du week-end, tout de même, nous décidons d'aller faire une simple ballade du côté de Petit Saut, un coin où, on se demande comment, on n'est encore jamais allé !

a13 aaa1 aa4 z1

Notre objectif : repérage des lieux pour une future expédition en canoë sur l'immense lac sauvage (mouillage facile ou non, où mettre la voiture, etc...) . Le paysage, vu de terre, promet déjà une de ces sorties magiques en pleine amazonie Guyanaise.

Sur la route, nous avons dû nous arrêter pour laisser passer à la queue leu leu une bonne douzaine de tamanduas (le délire !!!), ou quelque chose qui ressemble en gros à ça (la photo n'est pas de nous, c'est juste pour vous montrer) :

tamandua

Un petit brin de folie nous prend à la vue d'une mystérieuse piste : nous nous enfonçons pour voir où ça mène... Après des kilomètres et des kilomètres en pleine jungle avec notre 106, partagés entre l'envie d'aller au bout et la crainte de la méga pluie en train de nous tomber dessus, on décide de faire demi tour : la latérite devient boueuse et meuble, des minis torrents se forment.... ce n'est ni le moment de s'embourber ni de tomber en panne, car évidemment, par ici, plus de réseau (et aucun passage...) ! Mais on se promet de revenir, un jour ensoleillé, et quand on sera sûr d'avoir assez d'essence !

zzz2 zz1 e5

En tout cas, au final, on a passé un dimanche bien sympa !

Posté par herxav à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2006

Mer de Guyane

Comme partout en Guyane, la mer n'est pas bleue turquoise translucide, comme aux antilles...

D'une manière générale, la couleur dominante est marron, gris, vaseux, à cause de la puissance de la mangrove de l'immense fleuve Amazone... Dans la mer Guyanaise, c'est vrai qu'on n'y voit pas ses pieds... Mais oui, on peut s'y baigner, sans aucun danger, avec les mêmes plaisirs des baignades dans n'importe quelle autre mer (en plus il fait chaud tout le temps) ! Non, on n'a pas l'impression de faire des bains de boue (du moins quand la marée n'est pas basse) ! Et comme partout ailleurs, il y a des petites bébètes qui chatouillent parfois les pieds... mais le bonheur n'en est pas diminué ! 

rrr  ee1  ttt1

yy zz zzzz1

Pour ceux qui disent "pouah !", cet argument de mer marron n'est pas suffisant pour ne pas venir en Guyane ! Pour la baignade, il y a la possibilité infinie des fleuves et des rivières... Mais concernant la mer elle même, il faut savoir qu'elle a beaucoup plus de caractères qu'ailleurs, ce qui lui donne un charme inégalable. Selon les marais, la brise marine, les courants et autres forces de la nature, elle change d'aspect d'un jour à l'autre, et même d'une heure à l'autre : un jour elle sera plate comme un lac imperturbable ; dans l'immense miroir marron se reflète alors le bleu du ciel parfois moutonneux de blanc ; un autre jour, accompagnant l'humeur du ciel chargé de nuages, elle sera plus grise que d'habitude et agitée, remuant les fonds vaseux, et apportant sur la plage graines et autres trésors venus de l'océan ; puis une autre fois, elle aura mille reflets gris bleu vert, avec des vaguelettes effectuant des va-et-vient agréables aux baigneurs ; à l'aube et au coucher du soleil, une palette magique de couleurs chaudes (rouge orangée rose jaune mauve...) vient napper le ciel et la mer dans un magnifique dégradé surréaliste.

  im006747   imgp01021 photo_0132

La plage de Kourou est belle, large, et très longue, offrant la possibilité, non seulement de bonnes parties de baignade dans la mer, mais aussi, de superbes ballades au rythme des marées. Chacun y trouve son compte : jogging, marche, collecte de graines et de coquillages, baignades, pêche, foot, kyte surf, etc... Elle est parfois complètement vierge, et quand il y a du  monde, elle n'est jamais bondée. En fin d'après-midi, ou les week-ends, c'est un lieu de rencontre et de vie sociale qui fait battre le coeur de Kourou.

yyy tt1 r

t1 rr1 eee1

A l'époque où l'on habitait à Macouria, déjà, la plage de Kourou occupait une place importante dans notre quotidien. Aujourdhui que nous y habitons, il nous arrive de nous y promener matin et soir, avant et après le boulot. L'avantage d'habiter à quelques centaines de mètres de la mer... Du pur bonheur, jamais lassant !

Voici en sus quelques photos lors de divers ballades...

bb1 a12 aaa

b6 z zzz1

imgp0094 aa3 y

Posté par herxav à 22:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Le petit été de mars

Après les longues semaines grises et pluvieuses depuis fin novembre, le retour des beaux jours était attendu avec impatience... même si depuis le début de la saison des pluies la température n'est pas descendue en dessous de 25°, au moment du petit été de mars, le roi soleil fait en Guyane le même effet que ce qui se passe au printemps dans les pays froids : les oiseaux gazouillent à nouveau, les peaux reprennent vie et couleur, la bonne humeur s'accentue encore plus, on ne se plaint plus de l'humidité mais de la chaleur quelque peu oubliée... 

Le petit été de mars guyanais. Quéssako ?

En gros, c'est une pause d'on ne sait trop combien de temps dans la saison des pluies, qui, elle, s'étend de décembre à juillet. Généralement, ce retour en force du soleil (ou, si vous préférez, ce demi sommeil des averses) se passe au mois de mars (pendant quinze jours plus ou moins, mais peut parfois durer jusqu'à deux mois...). La pluie ne s'arrête pas définitivement le temps du petit été de mars, mais le soleil exhibe plus souvent ses rayons et les gouttes se font plus rares.

Cette année, nous avons eu un début de saison de pluie très abondant, depuis fin novembre. Et le petit été de mars qui a commencé vers la mi février est vécu comme une vraie rupture. Nous y sommes encore actuellement. On verra bien combien de temps ça va durer cette fois-ci. En attendant le retour des jours gris, nous profitons un max dès que nous en avons le temps : marches, plages, forêt, canoë, carbets, bivouacs... voilà cinq ans que nous sommes en Guyane, nous n'avons pas encore fini d'en découvrir !!

RDV très prochainement pour de nouvelles escapades, dans la rubrique "le temps d'un week-end"...

Posté par herxav à 15:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 mars 2006

Autour de l'écran...

C'est fou le monde qui s'habitue de plus en plus à la communication par internet. Aux quatre coins du globe, on se donne des nouvelles, s'envoie des petites pensées, échange des photos ou encore des idées.... et tout cela, d'écran à écran ! Certains d'entre vous nous lisent très régulièrement, d'autres, une fois de temps en temps, il y a aussi ceux qui en ce moment même sont tombés au hasard d'un clic sur ce blog...Très souvent, nous nous demandons, mais d'où viennent ces lecteurs du hasard, dans quel contexte nous lisent-ils ? un cyber, au boulot, un salon, une chambre ?

Aujourd'hui, on va vous parler de l'autre côté de notre écran à nous. Plongez dans le votre et imaginez, selon votre situation géographique, le continent sud américain, la Guyane Française, coincée entre le Brésil et le Surinam. Zoom. Capitale Cayenne. Mais ce n'est pas là que nous sommes. Vous avez peut-être entendu parler des vols de fusées Ariane ? La ville de Kourou ne vous sera peut-être donc pas inconnue à l'oreille. Zoom. Nous sommes dans ce qu'on appelle le quartier de la Hanse. Toits oranges ou rouges. Zoom et plocht ! Vous voilà dans notre intimité rédactionnelle.

a11 b5

Nous sommes dans une pièce qui occupe une place importante chez nous : le bureau. On y passe pas mal de temps, à bosser, à se cultiver, à correspondre, et aussi à s'amuser... autour de l'ordinateur ! Evidemment, Uyuni, le gros matou, prend un super plaisir à jouer son rôle d'animal de compagnie, de tant plus que "la souris" est toujours à côté de l'écran et du clavier !!!

c3

Sur le mur, face à nous, derrière l'écran, une géante carte du monde pour rêvasser.... On aime à imaginer dix mille chemins à parcourir sur le globe, et profite de l'ordi juste là pour surfer sur des infos sur sur ces ailleurs dont on rêve...

Deux tables en angle droit dans le bureau, pour pouvoir s'étaler à volonté... idéal pour des gens pas toujours très ordonnés....

L'effet de la photo est réalisé avec un miroir intégré dans un placard mural placé face à la carte du monde (dos à nous).

PS : la photo ce n'est pas Titine en top-less, c'est xav à l'époque où il avait les cheveux longs !!!

Torse nu  = indicateur de chaleur dans la pièce. Depuis, on a installé la clim, pour la chaleur d'une part, mais aussi, pour maintenir la durée de vie du matos informatique (l'humidité et la chaleur Guyanaise sont très mauvaises pour toute sorte d'appareils) (on a dû claquer deux ordinateurs déjà depuis notre arrivée ! Cette fois, on prend nos précautions...) (et ce n'est pas désagréable d'avoir un peu d'air légèrement rafraichissante quand il fait chaud chaud chaud) (même si Titine compare souvent la pièce au frigidaire de la maison !!!)

Pour encore plus de recul par rapport à la pièce, il faudra attendre d'autres photos (qu'on fera à l'occasion, de jour car la luminosité actuelle n'est pas terrible du tout !)...

Allez, à bientôt, derrière nos écrans respectifs...

Posté par herxav à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]