30 octobre 2015

Visite de Cora Wood.

Il y a des gens qui disent qu'il n'y a rien à faire à Port Gentil... alors quand on a l'opportunité de voir des choses, s'instruire un peu, il faut sauter sur l'occasion ! L'an dernier, nous avons visité l'usine de Cora Wood. Va savoir pourquoi c'est aujourd'hui seulement que je me décide à pondre ce post ! 

DSCN7474 

Alors pour commencer, déjà, Cora Wood est l'usine de fabrication de contreplaqué de Port Gentil, créée en 1947. Pendant longtemps, elle a été la plus grande usine de contreplaqué au monde, tant en quantité qu'en qualité. Elle exporte dans toute l'Europe et plein d'autres pays dans le monde.

Ci dessous, Mirana (5 ans) et son amie Camille. 

DSCN7477

DSCN7478 DSCN7479 

Le bois utilisé est essentiellement l'Okoumé, un bois endémique au Gabon. Les forestiers opèrent normalement de "manière responsable"  (choix de l'arbre selon sa taille et son âge, nombres coupés par surface, etc) sur des concessions définies au fin fond de la jungle gabonnaise (je ne m'étends pas sur leur conditions de vie et de travail...) ! Une fois les troncs coupés en grume, ils sont tractés en radeau sur le fleuve Ogoue, jusqu'à Port Gentil. 

(bon, j'espère que je ne raconte pas trop n'importe quoi, lol, parceque ça fait plus d'un an qu'on avait fait la visite...) 

DSCN7481 DSCN7487 DSCN7490 

Les grumes entrent dans l'usine avec un système de ce type (celui là me semble trop rouillé pour fonctionner, lol...) 

DSCN7483-002 DSCN7493

Elles sont d'abord coupées selon la longueur voulue...

DSCN7503 DSCN7504-001

... pour être ensuite pelées puis déroulées en couches très fines. Ca ressemblait presque à du tissu ! C'est l'étape que je trouve la plus impressionnante !

DSCN7495

DSCN7496

DSCN7494 DSCN7500 DSCN7497 

Il faisait très chaud dedans et hyper bruyant avec les machines ! On se demande comment ils font à longueur de journée !

En tout cas, les enfants semblaient ravis de voir tout le processus de transformation du bois ! 

DSCN7512 DSCN7501-001 

Après le déroulage, on passe au tri, à la coupe, au séchage... puis au collage, pressage, ponçage et finitions divers... Les déchets et autres restes sont récupérés pour être brûlés et faire fonctionner les étuves, ou pour fabriquer des palettes...

DSCN7519 DSCN7515-001 DSCN7518 DSCN7517 

Je me suis régalée à faire des photos (parfois un peu expérimentales, désolée si vous n'êtes pas fans !)...  

DSCN7514-001 

 Ci dessous, nous étions dans le hangar, avec les marchandises, prêtes à être exportées... On surnomme ce hangar, "la cathédrale". Tout est en bois et aucune colonne ne soutient sa voute alors qu'elle serait longue de 80 m !

DSCN7522 

Après ça, nous sommes allés faire un tour à la scierie... Je n'ai pas vraiment été inspirée... par contre, je me suis lachée à l'extérieur ! Ca change de l'habituel "point de vue pétrolier" du port de Port Gentil...  

DSCN7530 DSCN7531 

L'autre qui était bien content à cette étape là de notre "promenade" dans Cora Wood, c'était Tsiky ! Libéré... enfin !!! Parceque pendant toute la visite à l'intérieur de l'usine, il était accroché dans mon dos au manduca... Bon, il ne s'était pas plaint, mon baby boy gentil... mais il était quand même bien super content de pouvoir marcher / courir / sauter / grimper partout à l'extérieur !

DSCN7527-002 DSCN7523 DSCN7526-001

Et top du top, il y avait, en-action-s'il-vous-plait, plein d'engins passionnants pour lui !! Ci dessous, Tsiky (2 ans 10 mois), imite le camion à bras bizarre derrière lui !

DSCN7532

DSCN7539 DSCN7536 

Voilà, c'était vraiment très intéressant ! Si vous avez la possibilité de le faire, il ne faut pas hésiter à visiter Cora Wood ! Encore merci Pierre !!!

DSCN7541-003

Posté par herxav à 23:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 octobre 2015

Sur le chemin de l'école...

A Madagascar, nous habitions à 300 mètres de l'école. C'était le top pour les allers-retours pour y emmener Meva (il n'y avait qu'elle à l'époque !)... on y allait soit en vélo, soit à pieds (avec Mirana à l'écharpe quand celle ci était bébé)... parfois aussi, xavier l'emmenait en moto... Un rythme de vie plutôt cool, que certains ont d'ailleurs la chance de connaitre ici à Port Gentil... mais pas nous, ouiiiinnnn !

Ceci dit, à POG, rien n'est vraiment loin... depuis le centre ville où on habite, on est à plus ou moins 5 minutes de l'essentiel en voiture (plage, boulot, marchés, sport et autres) ... sans "véritable embouteillage" ni stress particulier (à part la pression des contrôles de police à gogo peut-être...) ! Le seul truc c'est qu'il faut prendre la voiture ! Autant dire, après nos habitudes à Mada, surtout concernant le trajet école/maison (quatre fois par jour parfois), j'ai eu du mal à m'y faire (sans parler du fait que pendant deux mois, au début on n'avait pas de voiture, donc il fallait se débrouiller en taxi ; et pendant un an, même avec la voiture, il fallait gérer le papounet au lycée... les filles dans deux écoles différentes - faute de place... puis, le baby boy à la crèche...) !

Aujourd'hui, ouf, ils sont tous les trois dans la même école (et xavier bosse juste à côté)... on s'est habitué... même si j'avoue que parfois, je suis nostalgique de cette époque où on était à cinq minutes à pieds de l'école ! 

Dans ce post, des petits arrêts sur image tout au long du trajet que l'on emprunte probablement le plus dans notre quotidien port gentillais. Des clichés pris à plusieurs moments différents, que je rassemble donc ici...

Notre "très sympathique" rue pour commencer... 

DSCN5572

Un jour on sort de chez nous pour aller à l'école et... on voit ça... Ce n'est déjà pas bien beau à la base, mais là, c'était fort ! Non mais c'est quoi ce bazar ??? Des gens ont balancé des collinettes de parpaings à moitié cassés dans toute la ruelle... certes, c'est mieux que les déchets divers (ce qui arrive aussi parfois - berk !), mais tout de même !!! C'était un peu limite pour passer, et c'est resté comme ça pendant plusieurs semaines... jusqu'au jour où, on a commencé à entendre cogner, battre, marteler : deux / trois enfants du quartier avaient été "embauchés" pour casser tout ça au marteau, et remplir / égaliser les "trous" avec les "miettes-caillasses"... Bref... qu'est ce qu'il ne faut pas voir !?!

Suite des photos :

Au bout de notre rue toujours, juste avant de prendre la route goudronnée : des biquettes en promenade... nous sommes en plein centre ville, et les bestiaux trainaient librement par là ! Bon, ce n'est pas spécialement folklo comparés aux serpents ou aux singes que l'on croisait parfois sur le chemin de l'école à Macouria en Guyane, ou encore les zébus qui me poursuivaient quand j'étais petite quand j'allais à l'école à Tamatave... mais c'est rigolo quand même je trouve !

Photo0826-002

Ensuite, direction la boulangerie Sogabi... C'est là que, parfois, xavier y va vite fait au réveil pour nous ramener du pain chaud pour le petit déj' ! 

P1190771 P1190774 DSCN7683-001 P1190773

Bifurcation, rue de l'hotel de ville ... Une belle rue bien lisse !

P1190949 P1190951 P1190950

...et son croisement à 4 stop où des accidents s'offrent régulièrement en spectacle !!! 

Le restaurant ci dessous se trouve à quelques mètres du croisement en question. On y prend de temps en temps des petits plats africains à emporter... Et juste à côté, il y a une petite boutique / épicerie où on s'arrête en passant, pour des "glaces" de bissap dont les loulous rafollent (miam !)...

P1190948

Après, on tourne vers "le carrefour des douanes". 

DSC03978 

Les seules photos dans le stock que j'ai dégotées ont été prises un jour où on allait à l'école justement... un jour de super méga pluie ! Au moment où je rédige ce post, ils sont en train de refaire cette portion même de la route... ça se trouve, ces photos seraient les dernières de cette rue avec autant d'eau ! (à conserver précieusement dans les archives, lol)

DSC03985

Au niveau du feu, on tourne et la dernière ligne droite mène directement vers le lycée et l'école. Deux petits clichés pris de part et d'autre du croisement qui mène à la marina du centre ville. 

P1200805 P1190943

Plus que quelques centaines de mètres et on y est...

Perso, après le petit pont, je prends la piste qui longe la rivière et aboutit à la mer...

P1190930 

C'est ma portion préférée sur le chemin de l'école ! Chemin rouge latérite cabossée, et fenêtre ouverte sur l'infini horizon (et sa plateforme pétrolière au large !)...

IMG_20150513_121113

Sinon, on peut aussi passer devant le Lycée Français et bifurquer sur la ruelle de l'école... Mais j'aime bien ne pas faire comme tout le monde, lol ! Ci dessous, d'habitude c'est tout plein de voitures et d'élèves, mais ces photos ont dû être prises un samedi ou un dimanche...

P1190932 P1190935 P1190937

Ci dessus donc, l'école (ou plutôt, son portail fermé !) qui se trouve à environ 5 minutes en voiture de chez nous...

Chemin de retour : 

IMG_20150608_120726 

On longe à nouveau le canal. Vue vers le pont. Sur la droite, dans la cour du lycée, un méga arbre ombrage largement une portion de la piste. C'est notre petit coin à nous, où l'on attend xavier (qui sort généralement dix minutes / un quart d'heure après les loulous). Musique dans la voiture, à parler d'école, de devoirs et de copains, au bord du canal et observer les militaires s'affairer...

P1190942

Pour rentrer, on ne repasse pas toujours par le même chemin... au carrefour des douanes, on continue tout droit et on ne tourne qu'au niveau de l'axe de la boulangerie Sogabi. 

IMG_20150608_122034 P1190777-001 

P1190898 IMG_20150608_122021-001

Après le chateau d'eau, ce n'est plus très loin...

Dernière photo, dans notre rue, après une belle tombée de pluie... un cliché immortalisé avant l'histoire de bouts de parpaings pilés au marteau par les enfants... depuis, il n'y a plus autant de mégas flaques ! Ceci dit, lors de très grosses pluies, notre rue reste quand même bien innondée !  

P1190781

Posté par herxav à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]